Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

Le Secrétaire général par intérim du ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Joseph Youma, a procédé le mercredi 6 janvier 2021 à Ouahigouya à la pose de la première pierre de la clôture de sécurisation du site abritant la forêt du vieux Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 et champion des Nations Unies 2020 pour l’environnement. 

Dans la nuit du 13 au 14 décembre 2020, 0,5ha de la forêt du «champion de la terre 2020», Yacouba Savadogo est partie en fumée, détruisant environ une vingtaine d’arbustes. Le dimanche 27 décembre 2020, le Directeur de cabinet du ministère en charge de l’agriculture, Boukary de Nomba Ouédraogo, accompagné par le directeur régional de l’Agriculture du Nord, Abdoul Karim Ouédraogo et le Directeur régional en charge de l’Environnement du Nord, Moctar Sanogo sont venus faire le constat des dégâts.

Trois pointes de défenses saisies en octobre 2929 à Lomé.

Un atelier de formation des acteurs impliqués dans la lutte contre le trafic illicite des espèces de faune et de flore sauvages, s’est tenu du 26 au 30 octobre dernier à Lomé. Cette session qui a pour objectif d’outiller les acteurs impliqués sur les techniques de protection de la faune et de la flore, a réuni les agents de la police nationale, de la gendarmerie nationale, de la douane, du Ministère de l'Environnement et des Ressources Forestières (MERF), de l’OCRTIDB, de la Justice et des ONG actives dans la protection des espèces de faune sauvage dont EAGLE-Togo.

Ceci est une déclaration de la Coalition citoyenne pour la préservation de l’environnement (CCPE) à l’occasion de la journée nationale de l’arbre célébrée ce samedi 8 août 2020. 

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce jour la cérémonie marquant la célébration de la deuxième édition de la Journée nationale de l'Arbre.  Placée sous le thème «Arbre,  santé et résiliences climatiques», ce sont 10 millions de plants qui devront être mis en terre sur tout le territoire national. 

Les agents de la Brigade de Recherche et d’Investigation (BRI) de Kara et du Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et la Protection de la Nature (MEDDPN) en collaboration avec EAGLE-Togo, ont arrêté lundi 27 juillet 2020 à Kara, 4 présumés trafiquants en possession de 6  pointes d’ivoire de 12,5 kilogrammes.

Dans le cadre de ses conférences-débats sur les questions de société, le Club RFI Ouagadougou a animé des échanges d'idées axées sur les questions de l'environnement le 18 juin 2020 à l'Institut français de Ouagadougou.

Le Togo vit au rythme de la présidentielle et les candidats déroulent leurs programmes pour convaincre les électeurs. Dans leurs différents programmes de campagne, les 7 candidats ne parlent que du bien-être social de la population. Même si certains comme Faure Gnassingbé, candidat sortant, Jean-Pierre Fabre, Agbéyomé Kodjo et Wolou Komi ont dans leurs programmes énumérés quelques lignes pour la protection de l’environnement, le constat est que devant l’électorat, ils ne disent rien sur la protection des espèces animales, marines et végétales en voie d’extinction. Pourtant, le Togo a ratifié des accords sur la protection des espèces en voie de disparition.

Comme un peu partout ailleurs, l’utilisation répétée d’engrais chimiques et de pesticides a fortement dégradé les terres du Burkina Faso, laissant aux agriculteurs des terres pauvres en nutriments, peu propices à l’agriculture. La baisse de production qui en résulte met leur sécurité alimentaire en danger. Cependant, l’agro écologie permet d’augmenter la productivité et donc d’améliorer les conditions de vie des producteurs tout en assurant le renouvellement de la fertilité des sols et des ressources naturelles. Créé en 1990, dans la perspective  de la recherche des solutions pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso, par des visionnaires, qui ont crue à la terre nourricière et aux capacités des vaillants producteurs à prendre en charge leur développement, l'Association pour le développement des techniques agro écologie (ADTAE) est aux côtés des femmes de Korsimoro depuis quelques années pour leur autosuffisance et épanouissement avec l'aide de la Mutuelle de microcrédit en milieu rural de ladite association.

Le Tribunal de Grande Instance de FADA a reconnu coupable le mercredi 18 décembre 2019,  deux trafiquants d’espèces fauniques pour  détention de spécimens d’animaux partiellement et intégralement protégés. Il s'agit des nommés Ouédraogo Madi et Ouédraogo Samuel.

Le 17 décembre 2018, la Direction des opérations du Ministère de l'Environnement a procédé à l'interpellation de deux présumés trafiquants de peaux de panthère et de lion à Ouagadougou. Ces trafiquants seront devant la barre  ce mercredi 27 novembre 2019 à Fada. Et cela à la faveur de la collaboration entre Conservation Justice/Eagle et le gouvernement Burkinabé. 

Depuis 2017, le Burkina Faso n'est plus en reste de cette dynamique unique d'envergure internationale qu'est celle des (Apac). Emergée au tournant des années 2000, l'approche Apac est aujourd'hui adoptée et promue dans au moins 160 pays. Afin d'apporter plus de visibilité pour cette nouvelle expérience, un atelier tri-national (Burkina, Bénin et Niger) se tient du 7 au 8 novembre 2019 dans la capitale burkinabè. La cérémonie d'ouverture a eu lieu ce jeudi 7 novembre.