Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

©DR

ECONOMIE

Le gouvernement burkinabè a annoncé ce lundi 9 septembre 2019 la suspension jusqu’à nouvel ordre des importations des huiles alimentaires et du sucre. Le ministère en charge du commerce a suspendu à cet effet la délivrance des autorisations spéciales d’importation de ces deux produits.

Donc à partir de ce lundi 9 septembre 2019, toute importation vers le territoire burkinabè d’huile alimentaire et de sucre est formellement interdite jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui vise, selon le communiqué de ministère du Commerce, à soutenir l’industrie locale et à promouvoir la consommation des produits « made in Burkina ».

« Cette suspension intervient suite aux différentes concertations entre le département en charge du commerce et les distributeurs dans le but de trouver des solutions aux graves dysfonctionnements du marché des produits concernés » précise le ministère.

Le département en charge du commerce a rappelé également « à l’attention des opérateurs économiques que conformément au régime général des importations et des exportations en vigueur, toute importation sans titre constitue une infraction et sera punie comme telle ».

Depuis plusieurs années, les industries locales productrices d’huile alimentaire et de sucre ne cessaient de tirer la sonnette d’alarme sur la situation de mévente considérable de leur production. Ce qui menaçait directement la survie de leurs unités.  Outre cela, elles avaient à plusieurs reprises dénoncé la concurrence déloyale des produits importés qui n’étaient pas soumis à la même réglementation qu’elles. 

Le gouvernement avait alors encouragé les différentes institutions étatiques à s’approvisionner prioritairement chez les producteurs locaux pour leur différents besoins alimentaires.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir